Chief Digital Officer / Chief Data Officer, même combat ?

CDO-data

En 2016, 83 %1 des entreprises considèrent le digital comme une priorité stratégique. Une volonté qui a permis l’essor de « nouveaux métiers », indispensables quoique parfois nébuleux dans leur définition. C’est le cas des CDO : Chief Digital Officer ? Chief Data Officer ? Parfois la même personne avec les deux casquettes. Deux positions clés qui semblent avoir de nombreuses définitions pour un objectif néanmoins commun : accompagner le changement et créer de la valeur dans un écosystème digital et data-driven.

 

Quelle place pour le Chief Digital Officer dans l’entreprise ?

 

Le digital et la data sont à l’origine de la création en entreprise de deux postes stratégiques qui coexistent et sont souvent confondus, du fait de leur rôle transversal au sein de l’entreprise. Pourtant l’un d’eux semble avoir une mission plus en amont dans la transformation de l’entreprise : le Chief Digital Officer.

Ce dernier est responsable de la transformation digitale de l’entreprise. Une mission globale qui va passer par 4 points essentiels :

  • Imaginer des modèles économiques adaptés afin de faire face aux nouvelles pratiques et aux évolutions du marché. Innovation et conduite du changement sont les deux mots clés de ce poste.
  • Sublimer l’expérience client, la ré-enchanter, afin de proposer à ses consommateurs une conversation fluide et personnalisée avec la marque.
  • Optimiser les processus internes et digitaliser les métiers, afin de gagner en efficacité et orienter les équipes vers des missions proposant une réelle valeur ajoutée.
  • Enfin, et c’est là où le Chief Digital Officer se rapproche d’un véritable chef d’orchestre, il doit travailler à une véritable transversalité des projets. Doté de soft skills évidentes, il est capable de rassembler des équipes aux compétences diverses autour d’un même objectif.

Des missions dessinées minutieusement en théorie, mais aux contours troubles dans les faits. Et pour cause, selon les objectifs définis par l’entreprise, le CDO aura des responsabilités pouvant s’éloigner quelque peu de celles attribuées à sa fonction originelle.

Des Chief Digital Officers qui, toujours au cas par cas, commencent à être intégrés dans les comités de direction. En 2016, 48%1 des CDO sont rattachés au Président ou au Directeur Général. Une place nécessaire pour les entreprises qui souhaitent accélérer leur transformation digitale en donnant au CDO les moyens et la légitimité pour ce faire.

Cette conduite du changement, c’est finalement la mission globale du Chief Digital Officer, qui va devoir proposer à un haut niveau stratégique un plan d’action transverse à tous les métiers pour atteindre les objectifs de l’entreprise.

 

De Chief Digital Officer à Chief Data Officer ?

 

Et dans ce paysage de transformation globale, quid de la data ? C’est en effet un des éléments clés dans les projets du CDO. Et si la frontière est ténue entre les postes de Chief Digital et Chief Data Officer, la différence s’opère à ce niveau. Egalement chef d’orchestre, et tout aussi capable de mettre en place une politique du changement efficace, le Chief Data Officer va placer la donnée au centre de sa stratégie. Son objectif ? Que l’entreprise devienne complètement data-driven.
Alors que Chief Digital Officer a pour vocation d’accompagner l’entreprise dans une période de transition, le Chief Data Officer aura pour volonté d’ancrer et d’orchestrer à long terme les pratiques tournant autour de la data en entreprise.

Selon Gartner,  « la responsabilité du Chief Data Officer englobe la gouvernance, le contrôle, la protection et l’exploitation efficace de la donnée ».

D’un point de vue plus stratégique et global, le Chief Data Officer est un apôtre de la donnée. Il doit faire en sorte que les décisions soient basées sur la donnée en mettant en place les solutions adéquates pour assurer la qualité de ces données. Créateur de valeur, il est également le moteur des réflexions stratégiques sur la valorisation des données : monétisation, enrichissement de la donnée etc. Un rôle clé, lorsque l’on sait que la valeur des données personnelles des consommateurs européens avoisinerait les 1 000 milliards d’euros en 20202, qui va amener les entreprises à faire évoluer leur business model.

En effet, une fois la transformation digitale « menée à bien », c’est la valeur issue de l’exploitation des data qui fera la différence. Les entreprises l’ont déjà senti. Bien que les métiers de Chief Digital et Chief Data Officer coexistent à l’heure actuelle, 83%3 des personnes interrogées dans le cadre du Baromètre des CDO 2016, pensent que le poste de Chief Data Officer va se généraliser dans les 5 années à venir.

On peut alors considérer sans mal la transformation digitale – assurée par le Chief Digital Officer – comme une première étape inéluctable vers une stratégie entièrement data-driven – menée par un Chief Data Officer. Il n’est donc pas impossible dans quelques années de voir le Chief Digital Officer laisser la main au Chief Data Officer. Quelles que soient les perspectives, on peut dire que les CDO ont vraiment pris le pouvoir !





data management platform : Nouvelle alliée du marketing omni canal


1-Baromètre Digital Jobs : http://www.viseo.com/fr/communique-de-presse/deuxieme-edition-du-barometre-des-chief-digitaldata-officers

2-http://archives.lesclesdedemain.lemonde.fr/les-enquetes- de-demain/metiers-de-la-data-les- 4-profils- que-l-on-va-s-arracher_a- 74-4934.html

3-Baromètre Digital Jobs : http://www.viseo.com/fr/communique-de-presse/deuxieme-edition-du-barometre-des-chief-digitaldata-officers

Facebook
Google+
http://blog.makazi.com/chief-digital-officer-chief-data-officer-meme-combat/">
Twitter
YouTube
LinkedIn