Pourquoi le digital nous pousse à nous réinventer chaque jour ?

digital-innovation

En un an, on nous a parlé de marketing multicanal, omnicanal puis cross canal. Une évolution du vocabulaire symptomatique d’un monde digital dont le rythme d’innovation dépasse presque notre capacité à assimiler ces changements. Une évolution déjà en marche qui incite le marketeur à se réinventer chaque jour.

 

Rester dans la course

 

En 2015, une étude Linkedin1 révèle que 44% des répondants estiment que les métiers du marketing ne vont cesser d’évoluer, de manière radicale, dans les années à venir.

Un sentiment nourrit par l’accélération de la mise sur le marché d’innovations qui ont entraîné un bouleversement des outils, des métiers et de la relation client. Un client maintenant accessible par tous grâce à la multiplication des canaux de communication, qui l’est pourtant de moins en moins tant il est sollicité. Alors pour les marketeurs, il s’agit de rester dans la course. Réinventer le dialogue, l’expérience client avec les outils qu’il a maintenant à sa disposition pour personnaliser les échanges. Et pour cela il faut assimiler ces outils, les intégrer à ses pratiques quotidiennes, repenser  l’organisation des entreprises en fonction de ce qu’on appelle depuis quelques temps maintenant la transformation digitale.
Plus concrètement, le quotidien du marketeur en 2016 est à présent un lointain cousin de celui du marketing il y a 5 ans : Twitter est devenu un service client, les KPIs, à l’image du métier de growth hacker, sont consultés chaque jour, suivre et comprendre les comportements en ligne n’est plus un doux mythe, etc..

Un quotidien qui entretient la sensation de devoir chaque jour réinventer son métier tout en continuant à innover pour se différencier parmi toutes les marques qui évoluent dans le monde digital.

 

Mais doit-on tout réinventer ?

 

Le digital et son rythme effréné semble toucher tous les aspects du marketing. On le dit du marketing opérationnel, mais aussi de la mise en place des stratégies digitales. Court et long terme semblent concernés par ces bouleversements et pourtant nous n’avons jamais autant appliqué de marketing au sens traditionnel du terme.

Penser cible et client avant produit, segmenter, remonter des insights consommateurs (ou comportements) avant de lancer sa campagne, etc. Les grands principes du marketing continuent et continueront à servir de fil rouge. Le ciblage s’affine, mais la méthodologie pour effectuer une bonne segmentation reste la même. L’analyse de panels est toujours utile pour percevoir les grandes tendances.

Que ce soit pour élaborer une stratégie digitale ou opérer des actions directes, il faut bien entendu se faire à de nouveaux concepts tout en gardant en tête l’efficacité de ceux qui existent.
Une vision qui est la clé pour traiter justement avec tous les paramètres du digital et qui permet de marquer une pause, prendre du recul face à l’évolution des métiers du marketing.

Finalement l’important n’est pas d’être à la pointe du digital, d’essayer de suivre son rythme en accéléré mais avant tout de s’adapter à celui de son client. Un marketing au rythme du client, c’est la promesse de la Data Management Platform Makazi.



Démo de la DMP Makazi

1 – http://www.tns-sofres.com/publications/transformation-digitale-quel-impact-pour-les-responsables-marketing

Facebook
Google+
http://blog.makazi.com/pourquoi-le-digital-nous-pousse-a-nous-reinventer-chaque-jour/">
Twitter
YouTube
LinkedIn